Arnaques au CPF : toujours pas d'interdiction du démarchage téléphonique
Par amk, 20/04/2022

Arnaques au CPF : toujours pas d'interdiction du démarchage téléphonique

Par Léa Giandomenico Publié leActuVoir mon actu

« Votre solde 2022 C.P.F a été mis à jour. Consultez et réclamez votre formation avant expiration définitive, en cliquant sur ce lien ». Qui n’a pas déjà fulminé en recevant ce SMS ?

Ces derniers temps, ces messages qui sont, sans aucun doute, frauduleux, sont légion chez de nombreuses personnes. Le but : récupérer les données des usagers du Compte Personnel de Formation (CPF) et leur faire dépenser quelques centaines d’euros dans une formation bidon.

Et les escrocs jouent sur la peur et le mensonge, en faisant croire aux quelques 38 millions de détenteurs d’un CPF, que s’ils n’utilisent pas l’argent disponible sur leur espace avant une certaine date, ils vont tout perdre.

D’où viennent ces arnaques ?

« Ces gens parviennent à convaincre les utilisateurs d’utiliser leur compte pour payer une fausse formation », complète Michel Yahiel, directeur des politiques sociales de la Caisse des Dépôts, en charge du CPF, contacté par actu.fr.

À lire aussi

« Mais attention, le phénomène reste minime tout de même, car sur 39 millions de comptes ouverts depuis le début du CPF (en novembre 2019), seulement 10 000 personnes ont subi un préjudice, ce qui représente environ 15 millions d’euros. Ça peut paraître une somme énorme, mais sur la masse des crédits du CPF, ça n’est pas tant », éclaire t-il.

Et la Caisse des dépôts a porté plainte contre une trentaine de ces organismes, qui passent ainsi au tribunal.

Arnaques au CPF : toujours pas d'interdiction du démarchage téléphonique

À lire aussi

Mais au fait, c'est quoi le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation est un dispositif mis en place par le gouvernement (via la Caisse des dépôts), qui permet à toute personne salariée de bénéficier d'un financement pour une formation continue (pour acquérir de nouvelles compétences, pour faire une reconversion...). "Aujourd'hui, le CPF, ce sont 25 000 organismes de formations sur la plateforme avec plus de 3000 certifications, et un panel de 170 000 formations différentes", explique Michel Yahiel. Le CPF est crédité de 500 euros par année travaillée, avec un plafond maximal de 5000 euros.

Interdire le démarchage téléphonique

Pourtant, le ministère du Travail avait affirmé vouloir lutter contre ces fraudes. En novembre 2021, Elisabeth Borne, ministre du Travail, annonçait au Parisien vouloir interdire le démarchage téléphonique avec un amendement au projet de loi de Finances.

Un amendement rejeté

Mais récemment, le Sénat, dans l’opposition, a rejeté le Projet de Loi de Finances pour 2022, au terme d’un bras de fer avec le gouvernement. Et avec, l’amendement pour lutter contre le démarchage téléphonique, sans même le discuter, selon les informations du Parisien.

Le quotidien rapporte que le ministère du Travail souhaiterait toujours interdire ces pratiques : « Nous cherchons une nouvelle fenêtre de tir pour représenter l’amendement afin que cessent ces nuisances qui empoisonnent la vie des titulaires de CPF, celles des centres de formation sérieux, ainsi que la Caisse des dépôts qui gère le dispositif ».

À lire aussi

« Si une loi interdisant le démarchage téléphonique venait à passer, avec la mise en place de décisions de justices marquantes (des amendes par exemple), cela nous aiderait beaucoup, c’est sûr », note le directeur des politiques sociales de la Caisse des Dépôts.

Des dispositifs déjà à l’œuvre

Des méthodes pour lutter contre les fraudes au CPF sont déjà en place.

Et depuis début janvier, le ministère du Travail, avec qui la Caisse des Dépôts collabore étroitement pour la gestion du dispositif CPF, a mis en route de nouvelles règles.

Le but : « Certifier la qualité des organismes qui proposent des formations sur la plateforme », complète t-il.

Le label Qualiopi permet notamment d’effectuer ce tri, en établissant des critères plus sélectifs pour choisir les organismes. Et un système d’intelligence artificielle qui balaie les fichiers et note les anomalies, pour éradiquer « environ deux tiers des organismes frauduleux ».

Comment se protéger des fraudes?

Lorsque vous recevez, par SMS, un lien sur lequel cliquer, ne cliquez surtout pas. De même au téléphone, « raccrochez« , conseille Michel Yahiel.

Le site du gouvernement Mon compte formation préconise de ne jamais communiquer ses identifiants (numéro de sécurité sociale et mot de passe).

Si vous avez été victime d’une escroquerie, vous pouvez remplir ce formulaire, disponible sur le site Mon compte formation pour faire un signalement.

Il est également recommandé de changer immédiatement son mot de passe, de consulter les informations disponibles sur son compte formation, de conserver les preuves, de contacter la plateforme Info Escroqueries pour être conseillé dans ses démarches, (au 0 805 805 817, numéro gratuit), et enfin de déposer plainte.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Partagez

ActuVoir mon actu
Mots clés: