"À 43 ans, j'ai eu des jumeaux et le Covid-19" - Marie Claire
Par amk, 10/06/2022

"À 43 ans, j'ai eu des jumeaux et le Covid-19" - Marie Claire

Par Laure Marchand
Partager
Envoyer par e-mail
Vous
Vos destinataires
Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirable
Passée par des années de FIV, Magali réussit à tomber enceinte à l'âge où elle n'y croyait plus. Mais le conte de fées tourne au cauchemar lorsqu'elle est diagnostiquée positive au virus.

Mes jumeaux, 2,2 kget 2,6 kg, ont pu quitter l'hôpital. Nous sommes enfin réunis. Ce matin-là, nous sommes au complet, tous les six, sur le lit. Sur le coussin d'allaitement, j'ai Zak d'un côté, Ary de l'autre. Max, notre aîné de 5 ans, qui nous a rejoints, a posé sa tête dans l'autre sens. David est allongé. Illinoy, notre siamois, également. Je suis la seule qui ne dort pas. C'est top. Et dire que, quand je remonte dix ans en arrière, j'étais quasi sûre que je ne pourrais pas avoir d'enfant. Nous sommes passés par la PMA… et le coronavirus.

Mais ça y est, nous y sommes, nous sommes une famille nombreuse. Au fond de moi, c'est ce que je voulais, mais je m'étais fait une raison. Pour Max, il a fallu huit ans et dix-huit échecs de replacements d'embryons avant que je sois enceinte. David me disait: "Profite bien de ta grossesse, ce sera la seule."

Vidéo du jour :

Pas de temps à perdre

Mais trois ans plus tard, un soir de décembre 2017, il glisse : "Quand même, si Max avait un petit frère ou une petite sœur…" J'avais 41ans et demi. Pas de temps à perdre. À 43 ans, la sécurité sociale ne rembourse plus les FIV. Dès le lendemain, j'ai décroché mon téléphone pour trouver un centre.

Partager
Envoyer par e-mail
Vous
Vos destinataires
Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirable
Mots clés: