Elon Musk affirme que le robot humanoïde de Tesla est le produit le plus important sur lequel l'entreprise travaille,
Et qu'il pourrait à terme dépasser son activité automobile
Par amk, 12/06/2022

Elon Musk affirme que le robot humanoïde de Tesla est le produit le plus important sur lequel l'entreprise travaille, Et qu'il pourrait à terme dépasser son activité automobile

Lors d'une conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre mercredi, Elon Musk, PDG de Tesla, a déclaré aux investisseurs que les robots humanoïdes Optimus (Tesla Bot) du constructeur de véhicules électriques pourraient être mis en production d'ici la fin de l'année prochaine. Musk a ajouté que ses robots pourraient contribuer à résoudre les futures pénuries de main-d'œuvre, comme celle qui secoue actuellement l'économie américaine. Le PDG milliardaire s'est montré plus optimiste et est allé jusqu'à déclarer que la branche robotique de Tesla pourrait à la longue surpasser son activité automobile.Après avoir réussi à faire de Tesla l'entreprise la plus précieuse du secteur automobile mondial, Musk et les siens semblent vouloir réorienter leur vision business. Ainsi, depuis le "Tesla AI Day" de l'année dernière, le PDG a lentement poussé l'idée que Tesla devient davantage une entreprise d'IA/robotique. Musk s'est vanté des talents de l'entreprise en matière d'IA, dirigés par le directeur de l'intelligence artificielle, Andrej Karpathy. Il estime que Tesla est le mieux placé pour faire des progrès en matière d'IA en raison des applications réelles de ses véhicules. Tesla a profité de l'événement pour présenter sa nouvelle activité de robots.
Le projet a été considéré comme un outil pour attirer les talents en IA et en robotique dans l'entreprise, et Tesla s'est sûrement lancé dans le recrutement des talents en IA depuis l'événement et la grande révélation des plans pour son robot. Lors de la conférence téléphonique sur les résultats de Tesla mercredi, Musk a déclaré que le futur robot humanoïde de l'entreprise - nommé en interne "Tesla Bot" ou "Optimus" - est le "produit le plus important sur lequel l'entreprise travaillera cette année". Le constructeur automobile a l'intention de confier à cette machine de 2,5 mètres et de 50 kg des tâches physiques dangereuses et répétitives à l'avenir.« Le fondement de l'économie est la main-d'œuvre », a déclaré Musk mercredi. « Alors que se passe-t-il si vous n'avez pas réellement de pénurie de main-d'œuvre ? Je ne suis pas sûr de ce que signifie une économie à ce moment-là. C'est l'objet d'Optimus. Donc, très important », a-t-il ajouté. En effet, il est probable que Musk pense que contrairement aux robots, la main-d'œuvre humaine est sensible à plusieurs facteurs comme la fatigue, le froid, les maladies, etc., et les pandémies. Par exemple, la pandémie de la Covid-19 a contribué à déclencher une importante pénurie de main-d'œuvre dans certaines régions du monde.Les statistiques indiquent que rien qu'aux États-Unis, près de 9 millions de travailleurs auraient été atteints par le variant Omicron ce mois-ci, contribuant à aggraver la pénurie de main-d'œuvre provoquée par la "grande démission" de l'année dernière. Au plus fort de la pandémie en 2020, les autorités californiennes ont décrété le confinement de la population, maintenant ainsi l'usine de fabrication de Tesla à Fremont fermée, une situation qui n'a pas ravi Musk. En juin, il a menacé de déplacer le quartier général de Tesla de la Californie après la pandémie et poursuivi les autorités pour avoir maintenu ses usines fermées.En décembre 2020, Musk a fini par quitter la Californie pour s'installer au Texas. Il a critiqué l'État, estimant que la Californie prend les innovateurs pour acquis. Ses réflexions peuvent l'avoir poussé à s'aventurer vers le secteur de la robotique et de l'automatisation. En outre, des rapports indiquent que les entreprises prennent de plus en plus conscience de l'avantage de la robotisation industrielle et prévoient d'investir des sommes considérables dans les prochaines années pour automatiser leurs chaînes de production. Selon Gartner, cela devrait leur apporter plus de flexibilité et des gains de productivité. Musk pourrait vouloir être un fournisseur clef.Selon Tesla, Optimus fonctionnera avec le même système d'intelligence artificielle que celui qui alimente l'Autopilot, sa technologie d'aide à la conduite. Mercredi, Musk a déclaré que le projet de robot "a la capacité de devenir plus important que le secteur des véhicules au fil du temps". Il a ajouté que la première application du robot Optimus serait probablement à l'intérieur des propres usines de Tesla, "pour déplacer des pièces dans l'usine ou quelque chose comme ça". Il a poursuivi en disant que "si la Tesla ne peut pas trouver un cas d'utilisation pour son robot, alors il ne devrait pas s'attendre à ce que d'autres le fassent". L'automatisation n'est certainement pas une nouveauté dans la construction automobile. Les chaînes de production automobile ont commencé à investir dans des bras robotisés dans les années 1970, évinçant ainsi la main-d'œuvre humaine. Les robots progressent rapidement dans d'autres secteurs de l'économie. Selon le cabinet de conseil PricewaterhouseCoopers, un tiers de tous les emplois humains seront perdus à cause de l'automatisation d'ici le milieu des années 2030. Toutefois, les critiques pensent que "déplacer des pièces" semble être un gaspillage de talent pour un robot humanoïde supposé sophistiqué, comme Optimus.Bien qu'elle n'ait pas encore produit de prototype, les visuels dévoilés par la société l'année dernière montrent que le robot Optimus sera une machine bipède élégante, construite pour ressembler à un humain de taille moyenne. Selon les critiques, la vision de Tesla est ambitieuse - si l'on considère la réalité maladroite du robot Atlas bipède développé par les pionniers de Boston Dynamics - et pourrait être inadaptée au travail en entrepôt. Le géant chinois du commerce électronique Alibaba, par exemple, dispose d'entrepôts automatisés où de petits robots au sol soulèvent et transportent des étagères entières de produits.Un robot humanoïde, comme Optimus, pourrait être mieux adapté à l'économie des services. Mais pour le moment, Musk n'est pas allé plus loin que ce premier cas d'utilisation. Mercredi, parlant de ses voitures électriques, Musk a déclaré que l'entreprise travaillait toujours sur son concept de "robot taxi", dans lequel Tesla prétend être en mesure de convertir les véhicules inactifs en flottes de taxis à la demande. « Je pense que fondamentalement, tout est dérisoire par rapport à la valeur du robot taxi », a-t-il déclaré. Il a ajouté qu'il s'attendait à ce que "la conduite entièrement autonome devienne la plus importante source de rentabilité pour Tesla".Mais qu'il s'agisse de main-d'œuvre ou de voitures, Tesla semble voir l'avenir dans les robots. Le constructeur automobile a annoncé des bénéfices trimestriels records pour le dernier trimestre de 2021, affichant un bénéfice net de 2,88 milliards de dollars pour le trimestre sur un chiffre d'affaires de 17,7 milliards de dollars, des chiffres qui ont tous deux dépassé les attentes des analystes.Et vous ? Quel est votre avis sur le sujet ? Que pensez-vous du robot humanoïde de Tesla ? Selon vous, quels seraient les cas d'utilisation les plus optimaux pour Optimus ?Voir aussi Elon Musk menace de déplacer le quartier général de Tesla de la Californie après la pandémie et porte plainte au comté d'Almeda pour avoir maintenu ses usines fermées Le PDG de Tesla, Elon Musk, critique la Californie, quitte l'État et s'installe au Texas, estimant que la Californie prend les innovateurs pour acquis Elon Musk dévoile son projet Tesla Bot, un robot humanoïde dont un prototype fonctionnel est attendu pour 2022. Le débat sur le revenu universel est relancé Gartner a identifié les principales tendances technologiques stratégiques que les entreprises doivent explorer en 2022 pour permettre l'innovation et accélérer la croissance

Elon Musk affirme que le robot humanoïde de Tesla est le produit le plus important sur lequel l'entreprise travaille,
Et qu'il pourrait à terme dépasser son activité automobile

Mots clés: