« La Casa de Papel ». Les moments les plus marquants de la série
Par amk, 30/07/2022

« La Casa de Papel ». Les moments les plus marquants de la série

La Casa de Papel s’est hissée dans les séries les plus vues de ces dernières années, malgré ses nombreuses incohérences. Les braquages de la bande du Professeur ont passionné les foules qui se souviendront longtemps de cette fiction, notamment grâce à ces quelques scènes marquantes. On a décidé de revenir sur certaines scènes à l’occasion de la mise en ligne des derniers épisodes sur Netflix.

1. Le couple de Mónica et Denver

Ce couple aurait très bien pu avoir sa place dans notre liste des idylles les plus improbables tant personne ne s’y attendait. La première saison met en scène un braquage dans la fabrique espagnole de la monnaie et du timbre où Mónica, jouée par Esther Acebo, est employée.

Cette dernière se retrouve prise en otage par l’équipe du Professeur et se fait même tirer dessus puis séquestrée par Denver (Jaime Lorente). On aurait pu croire que Mónica se serait rebellée contre son ravisseur mais bien au contraire, elle tombe follement amoureuse de lui alors qu’elle est enceinte de Arturo (Enrique Arce).

Leur couple va même devenir aussi emblématique que celui de Rio et Tokyo, ou Lisbonne et le Professeur. D’ailleurs, elle va par la suite porter le nom de Stockholm lorsqu’elle intègre l’équipe des braqueurs, en référence au syndrome de Stockholm.

2. « Bella Ciao »

Cette scène est probablement celle qui a rendu célèbre La Casa de Papel tant elle a suscité un engouement du côté des fans. La chanson Bella Ciao est entendue pour la première fois dans l’épisode 11 de la saison une, lorsque Moscou creuse un tunnel pour rejoindre l’entrepôt du Professeur.

Mais c’est le moment de l’épisode 13 de la saison 1 qui est devenu culte. À cet instant nous voyons le Professeur et Berlin, joués respectivement par Álvaro Morte et Pedro Alonso, parler de leur passé et de leur futur plan de braquage avant d’interpréter ce titre repris par les résistants italiens en 1944. Un chant symbolique puisque le Professeur est réputé comme étant lui aussi un résistant aux yeux de la population espagnole dans La Casa de Papel.

3. Le sacrifice de Berlin

Berlin est très vite devenu le personnage chouchou des fans de La Casa de Papel. Dans la première saison, nous apprenons qu’il est atteint de la myopathie de Helmer et que ses jours sont comptés. N’ayant plus rien à perdre, il décide de se sacrifier lors du final de la saison 2 pour laisser ses coéquipiers s’échapper avec l’argent du braquage. Il se fait tirer dessus par les forces de l’ordre laissant son frère, le Professeur, en larmes et désarmé.

« La Casa de Papel ». Les moments les plus marquants de la série

Une mort que le créateur de la série regrette comme l’a confié Javier Gómez Santander, l’un des coordinateurs chez El Mundo : « Avec La Casa de Papel, on avance chapitre par chapitre, séquence par séquence, ligne par ligne. Nous ne considérons même pas la durée de la série […] Si nous connaissions l’ampleur du phénomène, nous n’aurions pas tué Berlin. Nous l’avons tué trop tôt et il n’y a aucun moyen de le faire revivre. »

4. Raquel change de camp et devient Lisbonne

Entre l’amour et la haine il n’y a qu’un pas. Et ça, le Professeur et Raquel l’ont bien compris dans La Casa de Papel. Le personnage d’Álvaro Morte se joue des forces de l’ordre dans les deux premières saisons de la série, et surtout de Raquel qui est à la tête de la brigade. Le but de cette dernière est de déjouer les plans du Professeur et de le capturer.

Ce qu’elle ne sait pas c’est que l’homme avec qui elle passe du temps et dont elle tombe amoureuse en privé est la personne qu’elle recherche activement. Elle va donc tomber de haut lorsqu’elle apprend la nouvelle, et va même décider de passer du côté obscur en intégrant l’équipe du Professeur par amour pour lui. Un retournement de situation surprenant comme on en voit souvent dans les séries.

5. Rio se fait capturer lors de la saison 3

Alors qu’on pensait que les braquages étaient derrière eux après celui de la fabrique nationale de la monnaie et du timbre, la fine équipe du Professeur doit reprendre du service en saison 3 pour sauver Rio. Ce dernier s’est isolé sur une île déserte avec Tokyo qui commençait à s’ennuyer. Elle a alors fait la terrible erreur d’allumer un téléphone mobile ce qui l’a localisée et qui a par conséquent ramené les forces de l’ordre sur leur lieu de fuite. Rio se fait capturer à cause de Tokyo et torturer par les autorités, ce qui pousse le Professeur à organiser un nouveau plan d’attaque.

6. Lisbonne se fait passer pour morte

Le final de la saison 3 de La Casa de Papel se termine sur un très grand cliffhanger, heureusement pour les fans que la série ne s’est pas terminée sur cet énorme suspens. Alors que Nairobi vient de se faire tirer dessus, Lisbonne de son côté a été repérée par les forces de l’ordre et on entend alors un coup de feu. Impossible de savoir si elle est morte à ce moment-là puisque l’épisode se termine sur le Professeur qui fond en larmes. Une scène qui a d’ailleurs été très difficile à tourner pour Álvaro Morte : « Je me souviens avoir énormément travaillé avec le réalisateur et discuté avec lui de la façon dont nous pouvions exécuter la scène et en tirer une réaction choquante et incroyable du Professeur » a expliqué l’acteur chez Identify.

7. La mort de Nairobi

La quatrième saison de La Casa de Papel est marquée par l’une des scènes les plus bouleversantes dans une série : celle de la mort de Nairobi. Un moment marquant car ce personnage était adoré des fans tant elle fut le rayon de soleil du programme.

Drôle de par sa répartie et attachante de par son histoire, la série a perdu l’un de ses personnages clés au plus grand dam des aficionados. Pour rappel, Nairobi devient le bouc-émissaire de Gandía, l’antagoniste de la saison qui se promet de tuer la jeune femme. Une triste promesse qu’il tient en lui tirant une balle en pleine tête sous les yeux de ses coéquipiers, qui se promettent de venger sa mort dans la cinquième et dernière partie.

8. La mort de Tokyo

C’est un véritable choc pour les fans de La Casa de Papel de voir Tokyo, personnage principal de la série, périr à la fin de la première partie de l’ultime saison. Mal en point après avoir reçu de nombreuses balles, elle décide de faire exploser les bombes qu’elle a sur son corps afin de sauver ses coéquipiers.

Une mort choquante qui a laissé les fans bouche bée et qui est pour Úrsula Corberó, son interprète, symbolique. Esther Martínez Lobato, productrice de la série, a confié dans un documentaire mis en ligne sur Netflix : « C’est très généreux de la part de Tokyo de se sacrifier et, en même temps, elle donne une leçon à Rio. […] Il faut finir une histoire et profiter de la suivante parce que la vie est faite de bons moments. Mais si on s’accroche à la précédente, il est difficile de le voir. »

Êtes-vous favorable à une entrée de Molière au Panthéon ?
Débattez !

L’intégralité de La Casa de Papel est disponible sur Netflix.

Partager cet article
« La Casa de Papel ». Les moments les plus marquants de la sérieOuest-France.fr
Mots clés: