Élections en Nouvelle-Écosse : trois priorités des Acadiens de Clare et Argyle
Par amk, 20/04/2022

Élections en Nouvelle-Écosse : trois priorités des Acadiens de Clare et Argyle

Clare et Argyle sont deux circonscriptions acadiennes protégées, c'est-à-dire qu'elles sont formées de manière à donner une chance aux Acadiens d'être mieux représentés à l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse. Elles comptent en tout environ 13 000 électeurs.

Le logement abordable

Une des premières préoccupations des électeurs de Clare et d'Argyle est le manque de logements abordables.

Que ce soient des étudiants à l'université ou même des gens de ma génération qui veulent revenir vivre à Clare, ils ne peuvent plus se payer un logement parce que les maisons sont trop chères et il y a très peu d'appartements, déplore Natalie Robichaud, directrice générale de la Société acadienne de Clare.

À lire aussi :

Beaucoup de personnes âgées n'ont plus les moyens d'entretenir leur maison et ont besoin [d'un endroit] où aller, explique le préfet de la municipalité d'Argyle, Danny Muise.

M. Muise aimerait que le gouvernement provincial subventionne la construction de logements abordables, mais pour l'instant, il ne se sent pas écouté.

Les soins de santé

Élections en Nouvelle-Écosse : trois priorités des Acadiens de Clare et Argyle

Des électeurs de Clare et d'Argyle s'inquiètent aussi des lacunes du système de santé. Il y a beaucoup de monde qui n'a pas de médecin de famille et c'est un gros problème, indique ainsi Danny Muise. Pour lui, il y a des failles dans le système à tous les niveaux et le prochain gouvernement aura besoin de plusieurs années pour les combler.

Simon LeBlanc est pêcheur, musicien et dirigeant de l'entreprise touristique Tusket Island Tours.

Photo : Radio-Canada / Peter Dawson

Pour le copropriétaire de l'entreprise touristique Tusket Island Tours, Simon LeBlanc, la province doit agir rapidement afin de promouvoir les mérites de la région auprès des médecins et de leurs familles. Cette fin de semaine, j'ai un tour avec des médecins qui commencent leur carrière maintenant et on espère avoir des façons de maintenir ces médecins-là dans la région de Yarmouth sans qu'ils aient besoin d'aller quelque part d'autre, dit-il.

Natalie Robichaud espère que le prochain député parlera français et comprendra les Acadiens.

Photo : Radio-Canada / Peter Dawson

La réconciliation

Les habitants de Clare ont encore à l'esprit les conflits entre pêcheurs autochtones et non-autochtones autour de la pêche au homard.

À titre personnel, Natalie Robichaud pense que le prochain député provincial aura un rôle à jouer dans la résolution du conflit.

Le musicien Guyaume Boulianne veut croire que la longue amitié entre les Mi'kmaq et les Acadiens est plus forte que le récent conflit de pêche.

Si je pouvais discuter avec les candidats, ma question la plus brûlante serait : quel est leur plan pour assurer le rapprochement entre notre communauté et les communautés autochtones?

Meteghan, dans la municipalité de Clare, n'échappe pas à la crise du logement qui sévit au Canada.

Photo : Radio-Canada / Peter Dawson

Des électeurs de Clare et d'Argyle espèrent que leur prochain député défendra leur culture et leur langue à Halifax, notamment pour faire reconnaître officiellement le caractère bilingue de la municipalité de Clare et obtenir une contribution de la province au financement du prochain Congrès mondial acadien qui doit avoir lieu à Clare et Argyle en 2024.

Mots clés: