Raikkonen : Je ne reviendrai peut-être plus jamais dans le paddock
Par amk, 10/05/2022

Raikkonen : Je ne reviendrai peut-être plus jamais dans le paddock

Kimi Raikkonen s’est confié à Sport Bild sur sa 2e retraite de la Formule 1, probablement définitive.

Le Finlandais a disputé 350 Grands Prix en F1, un record - qui devrait être battu par Fernando Alonso. Mais il clamait attendre le dernier de ces Grands Prix à Abu Dhabi avec impatience. Il n’y aura pas de sentiment de manque à craindre comme lors de sa 1ère retraite ?

"Seul le temps nous le dira. Ce que je sais déjà : le pilotage est la seule chose que j’aimais là-bas ! Je ne remettrai peut-être plus jamais les pieds dans le paddock. La Formule 1 n’a jamais été ma vie. Il y avait toujours des choses qui étaient plus importantes pour moi. Rien ne changera cela. Je ne me suis pas arrêté parce que je n’en avais pas la force, mais parce que j’ai mieux à faire que de m’asseoir dans l’avion et de rester à l’hôtel."

Raikkonen assure ne pas avoir de projets.

Raikkonen : Je ne reviendrai peut-être plus jamais dans le paddock

"Continuer à faire pipi dans mon jardin !" plaisante-t-il. "Je n’ai pas de projets et je ne veux pas m’en forger non plus. Mes enfants veulent un chien, mais nous n’avons pas encore décidé. C’est peut-être suffisant pour eux que je passe à nouveau plus de temps à la maison."

"Ces vacances d’hiver sont à nouveau des vacances," ajoute l’ancien pilote Alfa Romeo.

"Et les vacances d’été, c’était deux semaines et demie au cours desquelles vous deviez continuer à vous entraîner et vous aviez toujours à l’esprit qu’après la folie normale serait de retour."

Commencer chez Sauber, finir chez Sauber - Alfa Romeo, le parfait adieu à la F1, un sport qui a trop changé en 20 ans selon lui ?

"Qu’est-ce qui est parfait ? Je suis juste content que ce soit fini. Même le fait que je n’aie pas pu terminer la dernière course n’a pas d’importance."

"Aujourd’hui, les voitures sont beaucoup plus fiables. Dans mes premières années, chaque course était comme un jeu de casino. Vous ne saviez jamais ce que vous obtiendriez ce jour-là et si vous franchiriez même la ligne d’arrivée. Mais peu importe que vous aimiez ou non le développement. Nous, les pilotes, ne prenons pas de décisions concernant les règles ou les endroits où nous conduisons. Nous ne sommes que des employés des équipes, tout comme les mécaniciens."

"La Formule 1 n’est pas intéressée par notre avis. Est-ce toujours le même sport ? Puisqu’il s’agit toujours de faire tourner une voiture le plus rapidement possible : oui. Nous pilotons maintenant quelques courses de plus par an et aussi dans de nouveaux pays, mais au final, il ne s’agit pas de vous, mais de 20 pilotes dans 20 voitures."

"Beaucoup de choses ont changé au cours des 20 dernières années. Surtout via les réseaux sociaux. Mais c’est comme ça partout dans le monde et pas seulement en Formule 1. Les fans peuvent désormais presque tout voir. Presque trop. Je ne peux que me répéter : les pilotes ne sont que des employés."

Mots clés: