La Russie et la Chine vont conjointement déployer une station spatiale autour de la Lune
Par amk, 07/09/2022

La Russie et la Chine vont conjointement déployer une station spatiale autour de la Lune

La Russie et la Chine viennent de signer un accord dans le but de déployer une « Station Lunaire Scientifique Internationale » en orbite autour de la Lune. La nouvelle a été annoncée mardi par les agences spatiales de chaque pays.

Quelques jours après la découverte d’une pierre tranchante mystérieuse sur la Lune par Yutu 2, la Russie et la Chine annoncent leur volonté de fabriquer une « station spatiale internationale » orbitant autour de la Lune. Les deux puissances spatiales étaient en pourparlers depuis des mois, alors que la Russie se demandait si elle participerait au programme Gateway de la NASA, une station spatiale lunaire rivale qui sera construite par une coalition d’autres pays dans la prochaine décennie.

Objectif Lune pour la Russie et la Chine

Le projet de « Station lunaire scientifique internationale », sur laquelle la Russie et la Chine travailleront, est « un complexe d’installations de recherche expérimentale créées à la surface et / ou sur l’orbite de la Lune », a indiqué Roscosmos dans un communiqué. Le projet sera « ouvert à tous les pays intéressés et partenaires internationaux », selon l’agence spatiale russe.

La Russie et la Chine vont conjointement déployer une station spatiale autour de la Lune

Cette station sera conçue afin de soutenir une variété d’expériences de recherche, « avec la possibilité d’une opération sans pilote à long terme, et la perspective d’une présence humaine sur la lune », indique le communiqué. En revanche, aucun calendrier n’a été dévoilé par les deux agences spatiales, pas plus que les sommes investies. Une feuille de route devrait être communiquée dans les semaines ou mois qui arrivent.

Voir aussi : Space X : la fusée Falcon 9 recyclée revient de l’espace dans cette video incroyable

L’accord, signé virtuellement entre le chef chinois Zhang Kejian et le chef spatial russe Dmitri Rogozine, marque le plus récent effort de Pékin pour explorer la Lune. La NASA a interdiction de collaborer avec la Chine en vertu d’une loi adoptée par le Congrès en 2011. Quant à la Russie, qui a maintenu un partenariat de plusieurs décennies avec la NASA sur la Station spatiale internationale, elle aurait hésité à étendre son alliance avec les États-Unis jusqu’à la Lune.

Samedi 14 novembre dernier, SpaceX avait fait décoller Falcon 9 avec à son bord quatre astronautes, direction la Station spatiale internationale.

Source

La rédaction vous conseille :

  1. La Russie veut quitter l’ISS et bâtir sa propre station spatiale
  2. ISS : arrêt prévu pour 2024, quel est l’avenir de la station orbitale ?
  3. Tianhe : la Chine a lancé le premier module de sa future station spatiale
Mots clés: