États-Unis. Deux morts dans l’accident d’une Tesla qui roulait à grande vitesse
Par amk, 08/07/2022

États-Unis. Deux morts dans l’accident d’une Tesla qui roulait à grande vitesse

Deux hommes ont été tués, samedi 17 avril, au Texas dans l’accident d’une Tesla. La voiture, qui semblait être en pilotage automatique selon les premiers éléments de l’enquête, s’est écrasée contre un arbre et a pris feu, ont indiqué les autorités.

Les preuves matérielles recueillies sur les lieux et les entretiens avec les témoins montrent « que personne ne conduisait le véhicule au moment de l’accident » a déclaré le gendarme Mark Herman, au New York Times.

Le véhicule, un Model S de 2019, roulait à une « vitesse élevée » dans un virage lorsqu’il est sorti de la route sur environ 30 mètres et a heurté un arbre, a expliqué le gendarme. L’accident s’est produit à 23 h 25, heure locale, dans une zone résidentielle des Woodlands, une région située à environ 50 km au nord de Houston.

Les hommes, âgés de 59 et 69 ans, se trouvaient sur le siège passager avant et sur le siège arrière. « Quelques minutes avant l’accident, les épouses des hommes les ont regardés partir dans la Tesla après avoir parlé de la fonction pilotage automatique du véhicule », a précisé le gendarme.

Dans un tweet, Elon Musk, PDG de Tesla, répond au Wall Street Journal et affirme que le mode "pilote automatique" n’était pas enclenché. « Les journaux de données récupérés jusqu’à présent montrent que le pilote automatique n’était pas activé, écrit-il. De plus, le pilote automatique standard exigerait que les lignes de voie soient activées, ce que cette rue n’avait pas. »

« Emballement thermique »

Les causes des décès n’étaient pas claires dimanche, notamment en raison de la durée de l’incendie, a indiqué le gendarme Herman. « Il a fallu quatre heures pour éteindre un incendie qui n’aurait normalement pris que quelques minutes », a détaillé l’agent Herman, ajoutant qu’il a fallu plus de 30 000 gallons d’eau pour éteindre les flammes.

États-Unis. Deux morts dans l’accident d’une Tesla qui roulait à grande vitesse

Les batteries utilisées dans les véhicules électriques pourraient être responsables. Selon Mitchell Weston, qui enquête sur les causes de l’incendie, les batteries sont « généralement sûres » mais les impacts à grande vitesse peuvent entraîner un « emballement thermique », provoquant un « contact incontrôlé » entre différents matériaux dans les batteries.

L’emballement thermique peut provoquer des incendies, ainsi qu’un « rallumage de la batterie », même après l’extinction des premières flammes.

L’agence fédérale des États-Unis chargée de la sécurité routière a révélé le mois dernier qu’elle enquêtait sur près d’une vingtaine d’accidents impliquant des Tesla en pilotage automatique.

Chute en bourse

L’enquête devra donc déterminer si oui ou non le mode pilote automatique était activé et s’il est bien la cause de ce dramatique accident. L’entreprise, dont le cours de l’action perdait plus de 5 % ce lundi, n’a pas souhaité réagir.

Plus tôt dans la journée de samedi, Elon Musk, le PDG de Tesla, avait fait la promotion d’un récent rapport de sécurité de l’entreprise, en écrivant sur Twitter qu'« avec le pilotage automatique enclenché, Tesla a maintenant un risque d’accident 10 fois moins élevé que la moyenne des véhicules. »

Selon la compagnie, le pilotage automatique est le « futur de la conduite ». Elle affirme que cette fonction permet à ses véhicules de « se diriger, accélérer et freiner automatiquement dans sa voie. » Toutefois, Tesla prévient que « les fonctions actuelles d’Autopilot nécessitent une supervision active du conducteur et ne rendent pas le véhicule autonome. »

Partager cet article
États-Unis. Deux morts dans l’accident d’une Tesla qui roulait à grande vitesseOuest-France.fr
Mots clés: