L’armée américaine retarde le déploiement de 120.000 casques Microsoft de réalité augmentée
Par amk, 11/07/2022

L’armée américaine retarde le déploiement de 120.000 casques Microsoft de réalité augmentée

L’armée de terre américaine a décidé de repousser à septembre 2022 le déploiement de 120.000 casques IVAS de renforcement visuel dont la technologie est basée sur le casque HoloLens 2 de Microsoft.

Le commandement militaire américain s’était engagé à la fin mars dernier à acheter ces dispositifs technologiques pour ses soldats. Le contrat à venir, initialement prévu sur 10 ans, était estimé pouvoir rapporter jusqu’à 21,9 milliards de dollars à la firme fondée par Bill Gates.

L’IVAS (Integrated Visual Augmentation System) utilise des capteurs nocturnes et thermiques embarqués ainsi que des technologies de réalité augmentée et d’apprentissage automatique. Des militaires américains ayant testé ces casques les ont décrits comme « aussi intuitifs qu’un iPhone » et aussi pratiques d’usage que si l’on suivait des « instructions de jeux vidéo ».

D’après le quotidien Financial Times, « Ces objets sont destinés au combat rapproché dans un environnement urbain et permettent aux soldats de s’entraîner et combattre dans le noir. Les lunettes contribuent à cibler l’objectif : des outils de réalité augmentée et d’apprentissage automatique superposent des images sur le terrain que les soldats voient devant eux. Ils peuvent ainsi voir au travers des murs et regarder au-delà des coins de rue sans se déplacer. Les lunettes sont en outre reliées entre elles, ce qui permet aux chefs restés à la base de voir ce que les soldats voient en temps réel et aux soldats de recevoir des images tournées en direct par des drones. De plus, les ordinateurs portables, qui sont équipés de puces à intelligence artificielle, enregistrent les mouvements des yeux et des mains des soldats en direct et suivent ce qu’ils disent. »

L’armée américaine retarde le déploiement de 120.000 casques Microsoft de réalité augmentée

On peut admirer la prouesse technologique et frémir de son usage. Ainsi, des employés de Microsoft demandent l’annulation de cette commande depuis 2018. « Près de 100 employés de Microsoft ont demandé à l’entreprise d’annuler ce contrat en affirmant que leur entreprise ne devrait pas développer des technologies liées aux armes », précise le Financial Times.

L’armée américaine est davantage préoccupée par la robustesse de l’objet. Elle a donné en exemples le fait que le casque ne peut fonctionner sous la pluie et que sa faible autonomie impose de transporter des batteries dans un paquetage déjà lourd.

Mots clés: