Test de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran
Par amk, 13/04/2022

Test de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran

Partager la publication "Test de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran"Test de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran

Facebook

Twitter

LinkedInTest de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran

My Time at Portia est arrivé sur mobile au début du mois d’août. Le portage d’un jeu vidéo standard sur téléphone est toujours un défi de taille pour les développeurs et éditeurs. MeilleurMobile a pu tester le jeu pendant quelques jours et vous révèle ses clés.

La nécessité de posséder un smartphone assez récent

Avant de parler du portage, il est nécessaire d’évoquer aussi la configuration minimale requise pour jouer au jeu. Notre version du jeu est sur Android. Afin d’y jouer sans le moindre problème, il est nécessaire d’avoir 3 Go de mémoire RAM ainsi que la version Pie du logiciel Google. Sur iOS, le jeu est compatible avec les iPhone 8 au minimum. Une fois ceci dit, notre test a été réalisé depuis un Vivo X60 Pro.Test de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran

D’un point de vue technique, le téléphone n’a pas réellement subi de dysfonctionnements durant le test. Attention toutefois, le jeu est très énergivore. Une heure de session ponctionne rapidement 20% de batterie. My Time at Portia est pourtant assez bien équilibré. Aucun bug n’a été constaté sur la machine ni le jeu. Que ce soit pendant la période d’essai ou bien même une fois le titre lancé.

Comment mensurer l’efficacité d’un smartphone gaming ?

Passez du temps sur votre téléphone à PortiaTest de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran

Le portage sur mobile ne remet pas en cause les qualités intrinsèques. L’équipe de développement a opéré quelques retouches sur l’ergonomie de son jeu. Si la barre de votre inventaire est située au bas de l’écran, tout le reste bouge. En effet, les parties inférieures de votre interface sont dédiées aux contrôles tactiles. A droite, le joueur peut se déplacer et gérer ses actions. A gauche, c’est la gestion de la caméra qui est prise en compte. Deux éléments bien réalisés même si la qualité tactile du téléphone joue beaucoup sur ces facteurs.

Le portage est aussi une vraie réussite dans l’adaptation des graphismes. L’ensemble des éléments ainsi que des textures sont très bien retranscrites. Même lorsque vous martyrisez votre caméra sur des angles complexes, celle-ci fait un bel effort d’adaptation. D’autant plus que la variété du gameplay dans My Time at Portia est une véritable épreuve. Les donjons, le quotidien ou bien l’exploration, rien n’a en apparence de défauts. Attention toutefois, quelques bugs de textures sont à noter notamment lorsqu’il s’agit de grimper sur des plateformes. Rien de dérangeant puisque parfois, cela peut vous sauver de situations incongrues.

Il faut dire qu’avec la présence de Stardew Valley sur ce secteur, Portia se doit d’avoir une démarcation. Cela passe donc par l’inspiration de ses designs, largement influencé par l’imaginaire des Studio Ghibli. La signature de cet ensemble se retranscrit sur mobile avec la variété de personnages et leurs interactions.Test de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran

My Time at Portia est un titre chronophage

Au début des jeux mobiles, les Candy Crush et autres Farmville étaient la meilleure expérience proposée dans le volet vidéoludique. Le portage des titres plus traditionnels et l’influence de Genshin Impact sont tous deux passés par là. Très longtemps Pathea Games s’est interrogé sur la manière de proposer son jeu. Il est commercialisé au tarif de 7,99 euros sur le Play Store ainsi que l’App Store. Au sein du jeu, aucun achat in app n’est intégré. Vous aurez l’expérience intégrale du jeu, sans des publicités parasites.

La grande force de ce choix est le fait que vous n’êtes pas tributaires d’une connexion internet. Lancez le jeu dans le train et vous profiterez du jeu sans la moindre interruption. Il faut dire que My Time at Portia vous entraîne dans une petite routine. Les commandes à honorer, les ressources à récolter et les relations à développer, tous ces éléments font partie de l’ordinaire du jeu mobile.Test de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran

N’allez cependant pas croire que comme un simple Gatcha, Portia ne s’épanouit que par les quêtes journalières. Toute une narration est développée autour de votre personnage avec des interactions qui lui sont propres et des missions à remplir. Une journée équivaut à 15 minutes de jeu, mais il est possible d’organiser son temps en fonction. Les donjons permettent de vous épancher un peu plus dans le jeu tout en récoltant des ressources.

En outre, votre agenda est aussi parsemé de petits événements au sein desquels vous augmenterez votre jauge de sociabilité. My Time at Portia installe certes une routine, mais rassurez-vous, aucune place à l’ennui n’est prise en compte dans le jeu.

De la romance oui, mais avec poésieTest de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran

Comme évoqué plus haut, si les inspirations graphiques sont nombreuses et réussies, le chara design des personnages est un peu plus paresseux. La majorité des habitants ressemblent parfois à des clichés, même si leur caractère rattrape bien cet errement de design. Une aubaine, puisque les relations sociales font partie intégrante du gameplay. Que ce soit votre pire ennemi ou bien votre moitié, tous sont importants dans Portia et offrent une pluralité salutaire.

Les interactions font partie des éléments à répéter au quotidien par le biais de différents éléments. Offrez des cadeaux, faites des rendez-vous ou bien proposez de combattre. Chaque habitant à des besoins différents qu’il vous faudra combler. La progression monte jusqu’à la romance avec la personne de votre choix. Tout dans My Time at Portia, transpire la bienveillance et propose une véritable évasion du quotidien.

Quelques ratés dans cette belle mécaniqueTest de My Time at Portia sur mobile : l’évasion passe par le petit écran

Tout n’est pas parfait dans le portage du jeu. Nous avions évoqué plus haut un réel problème de quelques textures et de leurs réactions vis à vis de votre personnage. Ce ne sont malheureusement pas les seuls dysfonctionnements qui viendront chatouiller votre expérience de jeu. Il faut aussi noter quelques absences de traductions sur des dialogues. Parfois aussi, les PNJ ne sauront pas réellement où se placer vis-à-vis de votre personnage. Des problèmes entraînant parfois des situations confuses. Mais l’ensemble général reste très bon.

Notre comparateur de smartphones sur MeilleurMobile

Que retenir de la version mobile du jeu My Time at Portia ?

Dans le monde des jeux sur mobiles, Portia est à ranger dans la catégorie des portages. Afin de répondre au mieux à toutes les problématiques engendrées, l’éditeur Team17 a fait le choix d’un modèle économique payant. Le jeu est vendu à 7,99 euros sur le Play Store et l’App Store contre 30 euros pour la version console. Un choix osé mais qui vous assure un certain confort dans le gameplay au quotidien.

Votre expérience de gaming ne sera pas polluée par des publicités intempestives ou des problèmes de connexions. Une fois lancé dans votre aventure, vous profiter d’une immersion totale. Malgré tout, le portage sur mobile n’est pas accessible à tous les produits. Il vous faudra un smartphone suffisamment bien équipé pour résister aux sollicitations du jeu.

Au sein de My Time at Portia, les variétés de gameplay ne laissent pas de place à l’ennui. Entre l’exploration de donjons, les récoltes ou encore les interactions sociales, les activités sont nombreuses. L’ambition du jeu est bonne même si quelques défauts sur les graphismes ainsi que les textes sont à noter. Rien de bien dérangeant, mais ils sont suffisamment présents pour être notés.

Le jeu mobile disponible sur le Google Play Store

Le jeu mobile disponible sur l’App Store

Mots clés: