L’intelligence artificielle pour aider à l’embauche et à la rétention Abonnez-vous au bulletin-é
Par amk, 22/04/2022

L’intelligence artificielle pour aider à l’embauche et à la rétention Abonnez-vous au bulletin-é

par Transport Routier

Quiconque a déjà embauché du personnel a connu de bons coups… et a aussi parfois commis des erreurs monumentales. Les bonnes décisions sont pourtant cruciales en contexte de pénurie de main-d’œuvre mais il demeure que l’embauche est tout sauf une science exacte et que l’instinct y est pour beaucoup.

Le professeur Belkacem Chikhaoui compte mettre de l’ordre dans le chaos en mettant l’intelligence artificielle (IA) à contribution. Le chercheur du département Science et Technologie de l’Université TÉLUQ et directeur scientifique de l’Institut de recherche LICEF, vient de se faire octroyer une subvention de 200 000 $ sur deux ans par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Il pourra ainsi pousser son projet de recherche portant le titre : Développement d’une plateforme innovante basée sur les compétences et l’intelligence artificielle pour soutenir la gestion des talents.

L’intelligence artificielle pour aider à l’embauche et à la rétention Abonnez-vous au bulletin-é

L’objectif de ce projet est de concevoir une plateforme d’intelligence artificielle pour soutenir les entreprises dans leurs stratégies de gestion des talents. Pour ce faire, cette plateforme, centrée sur les compétences, exploitera les données massives et utilisera des modèles de recommandations.

« Dans un contexte de pénurie majeure de main-d’œuvre et de la difficulté à la recruter, ses travaux de recherche s’avèreront pertinents autant sur le plan de la gestion des talents que la contribution de la recherche en intelligence artificielle », a déclaré Lucie Laflamme, directrice générale de l’Université TÉLUQ, au sujet de M. Chikhaoui.

Ce dernier estime pour sa part que la subvention « permettra de développer de nouveaux algorithmes efficaces d’intelligence artificielle appliqués aux données multimodales et massives pour produire des recommandations. Ces algorithmes résoudront des problématiques réelles rencontrées dans le domaine de la gestion des compétences et de l’acquisition de talents. »

L’utilisation de la plateforme pourrait permettre aux entreprises de prendre des décisions d’embauche et de gestion de talents plus intelligentes, d’augmenter la requalification et la rétention du personnel avec des informations dynamiques, interactives et exploitables, ajoute TÉLUQ par voie de communiqué.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

Cancel

*

*

Mots clés: