Geneva Airport - Two planes failed on the track
By amk, 15/06/2022

Geneva Airport - Two planes failed on the track

Accueil |Genève |Actu genevoise |

Aéroport de Genève – Deux avions ont failli se percuter sur la piste

Un «incident grave» a été évité in extremis le 2 juillet. Une enquête est en cours.

Aurélie Toninato

Une collision entre deux avions a été évitée in extremis le 2 juillet à l’aéroport de Genève, a révélé «20 minutes». Ce matin-là, à 9 h 47, un jet privé de la compagnie portugaise Omni se trouve sur la voie d’accès «Yankee», qui débouche depuis la zone nord sur la piste où un Airbus A320 d’Easyjet est en train de décoller. Une présence qualifiée «d’incursion» et de «présence inopportune» par le Service suisse d’enquête de sécurité (SESE), qui a ouvert une enquête vendredi. L’A320 a dû interrompre sa manœuvre et effectuer un freinage d’urgence, indique le quotidien gratuit. Il n’y a pas eu de blessé.

L’appareil d’Easyjet transportait 165 passagers, direction Málaga. Ils ont pu embarquer dans un autre avion et rejoindre finalement leur destination. Quant au jet d’Omni, il volait vers Pise. Il est trop tôt pour établir les causes de cet «incident grave», indique Florian Reitz, enquêteur au SESE, à «20 minutes». Mais il relève qu’il «présente de grandes similitudes» avec deux autres événements survenus en 2015 et 2004 à Genève. L’enquête du SESE va donc «clarifier» si les recommandations de sécurité émises à l’époque ont été mises en œuvre. Parmi celles-ci, «il préconisait que toutes les intersections et les débuts de piste soient équipés de barres d’arrêt, sur le modèle des passages à niveau». L’aéroport a-t-il tenu compte de ces recommandations?

Ignace Jeannerat, porte-parole de Genève Aéroport, précise d’abord qu’à la suite de tout incident et au terme de l’enquête, «les recommandations du SESE sont adressées à l’Office fédéral de l’aviation civil (OFAC). Ensuite, celui-ci les relaie aux éventuelles parties concernées.» Il indique ensuite que «pour ce qui concerne les deux incidents mentionnés (ndlr: ceux de 2004 et de 2015), d’une part, des barres d’arrêts illuminées sont en place à Genève Aéroport et activées selon les procédures définies. La majorité de ces barres existait avant 2015, il y a eu des compléments et évolutions ensuite. D’autre part, les procédures ont été adaptées et constatées par l’OFAC en avril 2020.»

Aéroport de Genève - Deux avions ont failli se percuter sur la piste

À la suite de l’incident du 2 juillet, des mesures de sécurité vont-elles être prises? «L’enquête sur les causes de l’incident étant toujours en cours, il est prématuré d’anticiper d’éventuelles mesures supplémentaires», répond le porte-parole.

Deux incidents similaires

Rappelons deux incidents similaires. Le 24 juillet 2015, une collision entre un Airbus A320 d’Aer Lingus et un jet d’affaires est évitée de justesse sur le tarmac de l’aéroport de Genève. Lancé, l’Airbus ne peut plus s’arrêter. Il parvient à éviter le petit avion, en passant par sa droite, et à décoller. Par ailleurs, un avion de British Airways qui était sur le point d’atterrir a dû remettre les gaz, le temps que le jet traverse la piste. Selon Skyguide, le jet d’affaires aurait traversé la piste «sans autorisation» en vue de préparer son décollage.

Autre incident: le 26 avril 2004, un Boeing 737 a failli s’écraser à Cointrin. L’appareil de la compagnie néerlandaise KLM venant d’Amsterdam s’apprêtait à atterrir sur une piste où devait décoller un ATR45 de Lufthansa assurant la liaison Genève-Düsseldorf. Le pilote du Boeing a pu remettre les gaz à temps, passant au-dessus de l’autre appareil, qui se trouvait encore sur la piste.

Aurélie Toninato est journaliste à la rubrique genevoise depuis 2010 et diplômée de l'Académie du journalisme et des médias (AJM). Après avoir notamment couvert le domaine de l'Education, elle est désormais en charge de la Santé, en particulier du Covid.

Plus d'infos

Vous avez trouvé une erreur?Merci de nous la signaler.

Thèmes

Aviation AvionEasyJetCointrin
Tags: